515 - Homme agenouillé au serpent

Djenné, Mali

Position accroupie classique d’un personnage, les mains sur les cuisses, portant sur les épaules un serpent déployé... La présence du serpent dans toutes les formes artistiques africaines est constante, à toutes les époques et dans toutes les formes d’art : terracotta, bois ou bronze. Le serpent n’a de cesse d’être présent dans la tradition orale, les mythologies ou les cosmologies d’Afrique.
Les explications symboliques sont légion : il est assurance de fertilité pour les uns, recherche de longévité pour les autres, signe d’immortalité pour d’autres. La symbolique Djenné dans laquelle se meut sans cesse le serpent nous est inconnue. Il est cependant évident que l’homme n’est pas attaqué, qu’il ne se défend pas (l’expressionnisme Djenné est tel que pourraient être exprimés sans mal, peur, panique, terreur, souffrance, douleur…) Rien de tout cela dans cette pièce mais une expression de tranquillité dont la symbolique nous échappe complètement.

Voilà un beau message perdu à jamais.

H. 23 cm
Pas de thermo

» Nous contacter à propos de cette statue