414 - Bouchon marqueur de tombe

Komaland, Ghana

Autre représentation symbolique du défunt, ce bouchon koma délimitait un périmètre autour de la sépulture du mort, afin d'en fertiliser la terre par un canal qui, recueillant les eaux de pluie dans le réceptacle du sommet de la terre, ruisselait par le nez et les oreilles.

Ce bouchon est cassé sur le haut, mais le trajet de l'orifice du vertex qui mesure près de 30 mm de profondeur est bien visible. Il rejoint l'orifice des oreilles obstrué par une structure fibrillaire blanchâtre. La même se trouvait dans le vertex mais pas dans la deuxième oreille qui est moins accessible. Dans l'oreille droite, ces fibres vont jusqu'au fond de l'orifice. S'agit-il de fibre végétale à type de coton volontairement introduit à l'intérieur ou simplement d'un nid d'insecte (genre toile d'araignée) ?

En tout état de cause, la preuve d'une activité fertile, mission accomplie...

H. 10 cm
XIV-XVIIe siècles
Collection privée (France)

» Nous contacter à propos de cette statue